formats

Notre Printemps contre l’homophobie 2013…. Bilan….

Publié le 20 décembre 2013, dans Actus, PCH.

1330430715_10_princonhomorec_thumb_rectangleNotre Printemps contre l’homophobie 2013 : un gros investissement des bénévoles pour une fréquentation insuffisante, mais de belles « ouvertures »…

 

 

1/ COLLOQUE du 13 AVRIL

Notre colloque sur « sport et homosexualité, jouons ensemble avec nos différences » a eu lieu le samedi 13 avril au Manège. Si le public n’a pas répondu présent en grand nombre (40 personnes le matin hors bénévoles et 55 l’après-midi), la qualité des intervenants et la pertinence des questions posées par la salle ont su compenser ce manque. Et nous pensons pouvoir dire que la qualité de l’accueil, le dynamisme et la cohésion de l’équipe, le respect des horaires annoncés ont fait de cette journée un moment privilégié de la vie de notre association.

 Point culminant de la manifestation : la signature de la charte contre l’homophobie dans le sport.

  • par douze associations sportives : les aigles (football américain), le Club alpin français, Chambéry escalade,  Chambéry roller,  Chambéry Typhoons Baseball club , Echo 73 espace Chambéry orientation, le Judo club Dojo chambérien,  le FC Nivolet (football club féminin), le club de Hockey sur glace les éléphants Chambéry,  Karate Kobudo Taichi club, le club de  Twirling chambérien et enfin le comité départemental de l’UFOLEP  (représentant 40 associations)

  • et cinq mairies (Barby, Chambéry, Cognin, Fourneaux et Saint Julien Montdenis) ont répondu présents à notre appel.

 Se sont aussi dessinées de belles ouvertures sur l’avenir d’un vrai partenariat avec certains.

 

2/ SEMAINE DU CINEMA au forum-cinéma des Hauts de Chambéry.

236 personnes pour 10 films différents sur une semaine et 22 séances.

Un progrès net par rapport à 2012 (174 participants) et un public qui commence à se fidéliser.

 

 

3/JOURNEE FESTIVE ET SPORTIVE DU 1er JUIN

  • Différentes démonstrations le matin au gymnase Jean Jaurès (judo, jujitsu, baseball et jeux UFOLEP) devant un public restreint (une vingtaine de personnes)

  • L’après-midi au stade municipal

Match de rugby entre les Rebelyons (Lyon) et la Mêlée Alpine (Grenoble).

Match de foot entre les filles du FC Nivolet et les garçons du Paris Foot gay (1ère mi-temps séparée- 2è partiellement mixte)

50 personnes environ

Excellente ambiance entre les équipes.

La journée s’est terminée par un pot offert aux personnes présentes et à tous ceux qui avaient participé au PCH 2013, notamment les signataires de la charte.

Soirée offerte aux joueurs dans la salle attenante au stade (repas préparé par les bénévoles et animation: 75 personnes). Ambiance exceptionnelle. 

 En résumé pour ces 3 points : faible participation (sauf au cinéma), mais qualité des contacts prometteurs d’un partenariat à développer.

 

 

4/ JOURNEES DE FORMATION : « racisme, sexisme, homophobie, décrypter et agir »

  • Auprès des STAPS tout d’abord (3ème années des futurs professionnels des activités physiques et sportives) : formation limitée à 2 fois 2 heures et facultatives, mais 21 élèves (moitié filles- moitié garçons) ont participé. Ceux de la 1ère session le 15 mars sont tous revenus à la seconde le 5 avril 

  • 10 personnes de divers horizons, du milieu sportif, associatif, socio-éducatif, universitaire… se sont retrouvées pour deux journées de travail de 9h à 17h les jeudi 7 et 21 novembre. Animées par Jacques Lizé, formateur agréé et officiel du Paris Foot Gay, elles offrent un travail riche et varié, réutilisable sur le terrain à la grande satisfaction des participants. A la demande des participants, une 3ème journée a été programmée le mardi 28 janvier 2014.

 

5/ ET AUSSI…

  • Une projection du film de Michel Royer « sport et homosexualité, c’est quoi le problème ? » le jeudi 7 novembre en fin de journée, au domaine universitaire de Jacob Bellecombette devant une trentaine de personnes, suivie d’un débat animé par Contact Savoie et Jacques Lizé.

  • Le projet ferme d’une formation de 3 jours au 2ème semestre 2014 sur le thème « incivilités et discriminations : décrypter et agir » de 2 groupes de 16 agents de la ville de Chambéry.