formats

Contact Savoie fait son cinéma

Publié le 1 avril 2017, dans Contact Savoie, Films, PCH.

7ème édition

du 5 au 11 avril

au Forum cinémas sur les Hauts de Chambéry

 Les 8 films à l’affiche : 

 

Et cette année, 3 soirées débat seront co-animées avec :
– la section cinéma du lycée Louis Armand (le jeudi 6 à 18h30)
– le ciné-club des Hauts de Chambéry (le samedi 8 à 17h)
– l’association Transposition d’Annecy (lundi 10 à 21h)
Et n’oubliez pas nos 2 belles soirées de théâtre, danse, musique et vidéos les mercredi 12 et jeudi 13 avril au Scarabée à 19h30.
Que les 10 ans de Contact Savoie soit pour tous une vraie fête !
formats

Contact Savoie fête ses 10 ans

Publié le 12 mars 2017, dans PCH.

Pour fêter ses 10 ans d’existence dans le département, Contact Savoie, a le grand plaisir de vous inviter à deux soirées de spectacles (théâtre, musique, danse et vidéos) sur le thème des discriminations. Elles auront lieu au Scarabée, sur les Hauts de Chambéry, les mercredi 12 et jeudi 13 avril à 19h30.

 

(Voir flyer ci dessous)

 

Elles seront précédées d’une semaine de films du 5 au 11 avril aux Forum Cinémas sur l’homosexualité, la bi et transsexualité, mais aussi sur les autres discriminations (racisme, sexisme, handicap…).

La section cinéma du lycée Louis Armand (jeudi 6), le ciné-club des Hauts de Chambéry (samedi 8), et l’association Transposition d’Annecy (lundi 10) co-animeront chacun une soirée avec notre association. Un programme spécifique vous sera communiqué dès sa finalisation.

 

La bibliothèque Georges Brassens, la médiathèque Jean-Jacques Rousseau et la librairie Decitre participeront à nos festivités par la tenue d’une table de documentation sur ce thème des discriminations

Réservation conseillée.

Nous vous attendons nombreux !

Renseignements : 06 22 78 96 17

 

Possibilité de réserver en ligne sur le site suivant pour les soirées des 12 et 13 avril :

 

formats

Conviviale à l’issue de l’AG ce samedi 11 février

Publié le 7 février 2017, dans Conviviales.

A l’issue de l’Assemblée Général du samedi 11 février (plus d’infos en cliquant ici), nous vous proposons de nous retrouver tous ensemble pour un pot, au bar « l’alternative » (anciennement  » la bulle ») 31 rue Jean Pierre Veyrat, aux alentours de 19h.

Tous nos adhérents et sympathisants sont cordialement invités.

Pour plus d’information ou pour nous joindre le jour J : 06 52 89 10 16

formats

Nouvelle CONVIVIALE cinéma autour du film « Moonlight »

Publié le 2 février 2017, dans Conviviales, Films.

Que diriez-vous d’une conviviale ce samedi 4 février, autour du film Moonlight, à 17h45 à l’Astrée, place des éléphants à Chambéry?

Le thème du film : après avoir grandi dans un quartier difficile de Miami, un jeune Noir tente de trouver sa place dans le monde. MOONLIGHT évoque son parcours, de l’enfance, à l’adolescence et à l’âge adulte. Il cherche à tracer sa voie entre misère, négritude, homosexualité et drogue.Incarnés par trois acteurs différents, trois portraits qui se suivent et s’assemblent pour donner une autre image que celle des clichés traditionnels. Un film tout en douceur plus qu’en âpreté.

 

Pour ceux qui le souhaitent, on pourrait se retrouver ensuite vers 20h autour d’un pot au bar « l’alternative » (anciennement  » la bulle ») 31 rue Jean Pierre Veyrat.

Pour tout renseignement supplémentaire n’hésitez pas à nous contacter au 06 52 89 10 16.

(plus d’infos sur le film : Suivez ce lien )

Au plaisir de vous retrouver.

formats

Contact Savoie vous souhaite une bonne année 2017 !

Publié le 3 janvier 2017, dans Actus, Contact Savoie.

TOUS NOS VOEUX pour une belle année 2017; sereine et lumineuse, plus tolérante, plus solidaire, plus riche de nos diversités.

Nous en profitons pour vous annoncer que notre association fêtera « en grand » ses 10 ans en Savoie cette année. « Ensemble avec nos différences », c’est le thème de notre festival qui se déroulera du 5 au 13 avril. Chaque discrimination procédant des mêmes schémas mentaux, nous les aborderons sous les angles les plus différents possibles, à l’occasion de spectacles sur le thème du racisme, du sexisme, de l’homophobie, du handicap… L’idée est aussi de varier les types de productions artistiques (danse, chant, musique, théâtre, cinéma, vidéos), et de toucher ainsi des publics et des réseaux divers et, à travers eux, des personnes qui ne sont pas forcément sensibilisées à tel ou tel type de discrimination.

Deux soirées de spectacles auront donc lieu au Scarabée sur les Hauts de Chambéry les mercredi 12 et jeudi 13 avril à partir de 19h, précédées de notre traditionnelle semaine de cinéma LGBT au Forum-cinéma du  5 au 11 avril. Elle se décomposera cette année en 2/3 LGBT et 1/3 autres discriminations. Le ciné-club des Hauts de Chambéry, la section cinéma du lycée Louis Armand et le groupe Transposition d’Annecy co-animeront chacun une séance avec notre association.

Nous ne manquerons pas de vous adresser le détail des programmes et les modalités pratiques dans les semaines à venir.

Rappelons aussi que notre prochain Groupe d’Ecoute et de Parole se tiendra Samedi 11 Février 2017 de 14h à 16h,à la maison des associations (MDA), 67 rue St François de Sales à Chambéry, salle D012 au rez de chaussée et qu’il sera suivi à 16h15 de notre assemblée générale annuelle ouverte à tous nos adhérents 2016.

formats

Le gouvernement lance « un plan de mobilisation » contre la haine et les discriminations anti-LGBT

Publié le 3 janvier 2017, dans Actus.

La secrétaire d’Etat à la Ville, Hélène Geoffroy, également en charge de la lutte contre les discriminations, a dévoilé ce mercredi 21 décembre un nouveau « plan de mobilisation », en concertation avec des associations, pour lutter contre la haine anti-LGBT, qui s’inscrit dans un plus vaste projet dont les grandes lignes seront présentées début janvier.

« Il faut incarner notre action dans les territoires, afin de donner plus d’efficacité aux avancées sur la question des droits et de l’égalité que nous avons mises en œuvre depuis 2012 », a déclaré la ministre, rappelant « qu’en République, chaque citoyen doit être respecté quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre, parce que les droits humains ne se divisent pas, qu’ils ne se hiérarchisent pas et doivent tous être effectivement appliqués. »

[…]

Consulter l’article original sur stophomophobie.com

formats

Haute-Savoie : attention au changement d’adresse !

Publié le 9 novembre 2016, dans Actus.

two 3d humans carry a home in their handsIl y a du changement pour Contact Haute-Savoie !
En effet, notre prochain Groupe d’Écoute et de Parole aura lieu à l’adresse suivante :

Salle Nizier (second étage)
Maison Aussedat
7, rue de la Providence
Annecy

maison_aussedatVenez échanger entre des parents, des homosexuels et leurs proches, sur le parcours, l’expérience et les préoccupations de chacun, dans la confidentialité, le respect de l’autre et la plus totale liberté d’expression.

Le 19/11/2016 de 14h00 à 16h00.

Pour toutes question, n’hésitez pas à appeler Contact Haute-Savoie au 07 83 47 65 63 pour plus d’informations.

Il n’est pas obligatoire d’être adhérent à l’association pour participer aux groupes de parole.

Voici la localisation de la salle (cliquez dessus pour ouvrir Google Maps) :

plan_aussedat

formats

Hassan Jarfi : La mort d’un fils, le combat d’un père – Mille et une vies

Publié le 4 novembre 2016, dans Actus, Vidéos.

emi_705901Le 22 avril 2012, Ihsane Jarfi, jeune homosexuel trentenaire d’origine marocaine, est enlevé en sortant de la discothèque « Open Bar » au centre de Liège. Malheureusement, son corps est découvert abandonné sans vie dans un champ de banlieue liégeoise le 1er mai 2012. Il porte les stigmates des violences et des actes barbares que lui ont fait subir ses meurtriers.

Son père, Hassan Jarfi, ancien professeur de religion islamique, a fait de l’homophobie son combat à la suite du décès de son fils, survenu à cause de ses préférences sexuelles et appelle de ses vœux une société tolérante ou les discriminations et l’homophobie n’ont pas leur place.

Hassan Jarfi: « Mon fils a toujours été gay. Il n’a pas choisi, il s’est assumé »

France 2 a diffusé un document « Mille et une vies » très intéressant à son sujet.

Pour le retrouver, rendez sur Pluzz en cliquant ici.

 

formats

Golden, un court-métrage poignant sur l’homosexualité

Publié le 2 novembre 2016, dans Actus, Vidéos.

Afin de rendre hommage aux victimes des attentats d’Orlando, le jeune réalisateur allemand Kai Stänicke a diffusé sur YouTube un court-métrage poignant, que nous vous invitons à regarder :

formats

Témoignage d’un de nos bénévoles

Voici le témoignage touchant d’un de nos bénévoles :

J’ai beaucoup hésité à publier quelque chose ici au sujet de l’expérience que j’ai eu le week-end dernier. Pas parce que j’ai honte, non, mais plutôt parce que certainement beaucoup d’entre vous n’en n’auront rien à faire. Pourtant, je prend mon clavier pour écrire ces quelques lignes qui me tiennent à coeur.
Le week-end dernier, donc, je me suis rendu à Paris pour suivre la deuxième partie d’une formation à la relation d’aide. Ceci dans le but de venir en aide aux personnes qui ont des difficultés dans leur vie de famille ou sociale avec l’homosexualité, la bisexualité ou la transsexualité. Oui, je me suis engagé dans cette démarche sociale à titre bénévole dans le cadre de l’association Contact de mon département. Enfin bref. Cette formation est très prenante. Il faut aussi beaucoup travailler sur soit pour arriver à être un bon écoutant, ouvrir son cœur et ne pas juger. Au terme de ces 4 jours, c’est très fébrile que j’ai pris la direction de la gare de Lyon dimanche soir, mon retour se faisant en TGV.5062860-7557565
Hasard du calendrier, ou destin malheureux, je me suis retrouvé dans un hall de gare bondé pour attendre mon train. Là, des dizaines (peut-être des centaines) de gens revenaient de la manif pour tous. Ils étaient très reconnaissables avec leurs drapeaux bleus et roses plantés dans leurs sacs. Il y avait des Jeunes, des couples, des enfants, des personnes âgées. Ce spectacle, anodin, a pourtant évoqué en moi quelque chose de profond. J’ai repensé à tous ces jeunes en souffrances qui contactent notre association car ils sont au bout du rouleau, j’ai repensé à tous ces parents qui ne savent comment prendre l’annonce faite par un de leur enfant, j’ai repensé à ce gamin de 14 ans qui s’est jeté par le fenêtre parce qu’il se sentait incompris… Je me suis demandé comment tous ces gens qui souffrent pouvaient bien prendre un rassemblement de personnes militantes pour la limitation des droits d’autres personnes. Peut-être n’y a t-il aucune animosité dans la démarche des manifestants, mais quand bien même, comment ne pas y voir une démarche hostile ? Après tout, qu’est-ce que cela peut bien leur faire ? Ont-ils été lésés, agressés ou dénigrés depuis que le mariage pour tous existe ? Après tout, l’amour ne doit il pas toujours triompher ? Peut-on vraiment refuser à certains le droit de s’aimer ?
Je sais bien que le débat est plus complexe que ça, mais le fait est là : des personnes en souffrent tous les jours.
Alors, dans ce hall fourmillant, seul, je me suis mis à pleurer. Vous savez, le truc avec des larmes là, que vous ne pouvez arrêter ! Oui, moi, le grand garçon, avec une grosse barbe, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Pas des larmes de colère non, des larmes de tristesse, comme si soudain je captais le désespoir de ceux qui souffrent. Je me suis assis sur un banc et je n’ai plus cherché à cacher mes sentiments, chose très rare pour moi. J’ai essuyé les regards appuyés sur moi. Souvent surpris, parfois impassibles.
Mais dans la grande bonté de ces personnes là, de ce hall, aucun n’est venu vers moi. Aucun ne m’a proposé son aide. Je n’ais même perçu aucun regard de compassion.
Inutile de décrire plus loin cette scène qui dura bien 30 minutes. Je suis très triste encore aujourd’hui. Mais, je n’ai pas de ressentiment parce que je sais que ces personnes ne se rendent pas compte du mal qu’il peuvent faire. C’est l’objet de mon message. Faire prendre conscience que parfois en soutenant une cause qui nous parait juste, on peut faire du mal à d’autres qui n’ont rien demandé.
Je voudrais aussi délivrer un message d’espoir pour qu’un jour plus aucune différence ne soit un frein pour vivre pleinement sa vie.